03 84 56 06 30

Ce lexique vous permettra de trouver la définitions des termes que vous recherchez :
B C D E G L M O P R T V

B

BBC

Acronyme de Bâtiment Basse Consommation. C’est à l’origine un label optionnel introduit avec la RT 2005 visant à promouvoir l’effort supplémentaire réalisé par certains maîtres d’ouvrage pour obtenir une meilleure performance thermique par rapport aux critères obligatoires. C’est pour cette raison qu’il peut y avoir parfois confusion entre RT2005 et BBC parce qu’on parle de « BBC au sens de la RT 2005 » mélangeant ainsi une réglementation obligatoire et une labellisation supérieure optionnelle.

Les critères de labellisation optionnelle BBC de la RT 2005 sont devenus les critères obligatoires de la RT2012.

BEPOS

Acronyme de Bâtiment à Energie POSitive. Un tel bâtiment est conçu et utilisé de telle manière que l’énergie qu’il consomme est inférieure à l’énergie qu’il produit, et dont l’empreinte carbone est très faible. Au-delà même des matériaux et de la conception, c’est aussi une philosophie d’utilisation pour les usagers.

C’est aussi le nom de labels proposés par Effinergie.

Bbio, Bbiomax

C

CEP, CEPmax
Confort thermique

D

DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment, en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en terme d’émission de gaz à effet de serre. Il s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de réduire la consommation d’énergie des bâtiments et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Le contenu et les modalités d’établissement du DPE sont réglementés (Cf site mentionné ci_dessus). Le DPE décrit le bâtiment ou le logement (surface, orientation, murs, fenêtres, matériaux, etc), ainsi que ses

équipements de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de refroidissement et de ventilation. Il indique, suivant les cas, soit la quantité d’énergie effectivement consommée (sur la base de factures), soit la consommation d’énergie estimée pour une utilisation standardisée du bâtiment ou du logement.
La lecture du DPE est facilitée par deux étiquettes à 7 classes de A à G (A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise) :

  • l’étiquette énergie pour connaître la consommation d’énergie primaire ;
  • l’étiquette climat pour connaître la quantité de gaz à effet de serre émise.

E

E+C-
Effinergie
Energie primaire/ Energie finale

Ne pas confondre « énergie primaire » et « énergie finale « 

L’énergie finale (kWhEF) est la quantité d’énergie disponible pour l’utilisateur final. L’énergie primaire (kWhEP) est la consommation nécessaire à la production de cette énergie finale.

Empreinte carbone, empreinte écologique

Selon le Global Footprint Network, le terme « Empreinte Carbone » est utilisé comme diminutif pour la quantité de carbone (généralement en tonnes) émise par une activité ou une organisation.

La composante carbone de l’empreinte écologique va au-delà de cette définition en traduisant cette quantité de dioxyde de carbone en surface de forêt nécessaire pour séquestrer ces émissions de dioxyde de carbone. Cela permet de représenter la demande que les combustions de ressources fossiles exercent sur la planète. L’empreinte carbone représentant la moitié de l’empreinte écologique de l’ensemble de l’humanité, il parait essentiel de la réduire afin de lutter contre cette surconsommation1.

Le Dictionnaire de l’environnement définit l’“empreinte carbone” comme la mesure du volume de dioxyde de carbone (CO2) émis par combustion d’énergies fossiles, par les entreprises ou les êtres vivants. On estime qu’un ménage français émet en moyenne 16,4 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an. Il est, dans ses usages privés de l’énergie, directement responsable d’une partie des émissions de dioxyde de carbone (CO2) à l’atmosphère

ECS

Eau Chaude Sanitaire

G

Grenelle de l’environnement

L

La maison Passive
Label
Labellisation

M

Maître d’œuvre
Maître d’ouvrage

O

Organisme certificateur

P

Passivhaus
Promotelec
Ponts thermiques
Prestaterre
Perméabilité à l’air vs étanchéité à l’air

R

RT 2005

Règlementation Thermique, donc par définition obligatoire, applicable à tous les bâtiments neufs entre le 1er janvier 2006 et le 1er janvier 2013. Elle a succédé à la RT 2000. Elle n’est plus valable suite à l’entrée en vigueur de la RT 2012 le 1er janvier 2013.

RT 2012

Règlementation Thermique, donc par définition obligatoire, applicable à tous les bâtiments neufs entrée en vigueur le 1er janvier 2013. Les critères de cette réglementation rendent obligatoires ceux de la labellisation BBC (Acronyme de Bâtiment Basse Consommation) qui était optionnelle sur le règne de la RT 2005.

T

TIC, TICref

V

VMC

Ventilation Mécanique Contrôlée. A simple flux ou double flux